Où cultiver en ville ?

En un mot : PARTOUT

En détaillant un peu plus : Dans son jardin ou sa cour, sur les toits, dans les terrains vagues, dans un coin de parc, sur les balcons, terrasses et appuis de fenêtre, les accotements, et même en appartement.

Ouvrez les yeux, regardez différemment, vous verrez que tout peut servir d’endroit ou de support à un petit jardin. Il ne faut pas se préoccuper de la surface disponible au sol pour cela car différentes techniques existent de nos jours pour remédier à ce problème. Par exemple les murs végétaux, les plantations en sacs, en bacs, ou même en râtelier. Faire pousser des légumes sur un axe vertical est très facile, vous pouvez même trouver des fraisiers retombant que l’on met dans un pot suspendu par un simple crochet.

Sur un balcon, ou à l’intérieur d’un appartement, on peut également cultiver des arbres fruitiers nains (poiriers, pommiers et toutes les variétés d’agrumes).

Attention tout de même à ce que l’on fait et avec quoi on le fait. Il ne faut pas oublier tous les aspects pollutions pour le légume et pour le corps ensuite.

Cultiver dans des bacs favorise d’une part l’humidité stagnante et la prolifération de certaines maladies, mais peut aussi assécher plus rapidement la terre.

Le sol peut ne pas se prêter aux cultures s’il est chargé de plomb par exemple…

La pollution de l’air peut aussi nuire à la bonne culture des aliments en ville. Avant de les manger, lavez les abondamment (récupérez l’eau pour arroser les autres légumes).